paroisse
Conférence des Eglises françaises en Suisse alémanique
paroisse

Eglise de langue française en Argovie


 L'Eglise française d'Argovie (EFA) a été créée sous sa forme actuelle en 1942. Mais ses origines datent de bien avant, puisque, suite à la Révocation de l'Edit de Nantes, des cultes en français eurent lieu à Aarau en 1685, et que la Société évangélique de Genève organisait l'été, dès 1871, des cultes à Baden, ville d'eaux fort appréciée.

L'industrie ayant attiré bon nombre, de Romands à Baden et à Aarau, les pasteurs des Eglises françaises de Zurich et Winterthour y assurèrent des cultes dès 1923. Une association pour les cultes français fut créée; on organisa une école du dimanche et des sections d'Unions chrétiennes de jeunes gens et de jeunes filles. Et c'est ainsi que, grâce encore à l'appui du Comité vaudois d'aide aux Protestants disséminés ,le pasteur Etienne de Palézieux célébra le culte inaugural de l'EFA le 1er mars 1942.

L 'EFA permet donc aux francophones d'entendre et de proclamer l'Evangile dans leur langue maternelle. Elle comprend cinq paroisses à Aarau, Baden, Lenzbourg, Rheinfelden et Zofingue qui ont chacune leur propre conseil. Des cultes y sont régulièrement célébrés par notre pasteur Michel Cornuz et notre diacre, épaulés par quelques prédicateurs extérieurs. Pasteur et diacre ont donc fort à faire, vu la grande dispersion de nos paroissiens dans plus de 100 localités du canton et les grandes distances a parcourir. Il est intéressant de relever que, selon le recensement de 1990, 0.77% des protestants d'Argovie, soit 1627 personnes (2107 en 1980) se déclarent de langue française, avec des pointes de 1,74% à Baden et 1,45% à Wettingen. Nos listes comprennent près de 600 adresses de personnes considérées comme "paroissiens". Le bulletin "Paroisse-Info" est expédié à plus de 1000 exemplaires; un moyen de faire connaître l'EFA et de maintenir le contact avec ceux qui sont repartis pour la Romandie.

L'EFA a gardé son statut d'association et n'est pas intégrée dans l'Eglise alémanique (Landeskirche) avec laquelle elle a de très bons contacts. En effet les protestants francophones, comme tous les autres protestants d 'Argovie, paient leur impôt ecclésiastique aux paroisses alémaniques. Celles-ci, avec le Kirchenrat, en retrocèdent une partie à l'EFA et assurent ainsi son budget. Elles mettent aussi gratuitement à sa disposition églises, chapelles, salles et autres locaux. Chacun peut ainsi librement participer aux cultes et aux diverses activités de l’Eglise française en Argovie sans devoir quitter sa paroisse alémanique. Les collectes et les cotisations volontaires des paroissiens servent en priorité à soutenir différentes oeuvres.

Les problèmes qui se posent aux responsables ? La dispersion des paroissiens, le repérage des francophones qui souvent repartent avant d'être connus, la présence de couples linguistiquement mixtes, le vieillissement des auditoires, la très forte fluctuation du nombre d'enfants qui fréquentent culte de l'enfance ou catéchisme.

 




Connaissez-vous
ces sites
?


seelsorge.net


questiondieu.com